Vous êtes ici
Home > Lecture > [Lecture] D’encre, de verre et d’acier

[Lecture] D’encre, de verre et d’acier

Auteur : Gwendolyn Clare
Editeur : Lumen
Nombre de pages : 472 pages

Histoire :  Pour voir naître sous ses doigts un nouveau monde, il suffit désormais de s’armer… d’encre et de papier. Cette branche pionnière de la science, la scriptologie, connaît deux adeptes hors du commun : Jumi da Veldana et sa fille Elsa sont nées, comme l’univers d’où elles viennent, sous la plume d’un scriptologue. Mais, bien décidées à reprendre à leur créateur le contrôle de leur petit paradis, elles ont fini par se révolter et apprendre, à leur tour, les secrets de cet art difficile. Mais leur bonheur ne dure pas : Jumi, qui cache un noir secret, est enlevée sous les yeux de sa fille. Elsa est donc contrainte de s’aventurer dans le monde réel pour retrouver sa trace. Des canaux d’Amsterdam aux rues de Pise, elle finit par trouver refuge dans un « asile de fous » – une institution où scriptologues, alchimistes et mécaniciens peuvent étudier et travailler à l’abri des persécutions. L’endroit est aussi un pensionnat, dont les élèves observent la jeune inconnue avec curiosité et au premier rang d’entre eux, Léo, un mécanicien de génie. L’aide promise tardant à se concrétiser, Elsa décide de prendre les choses en main. Et ce n’est pas peu dire car la jeune fille, elle aussi, dissimule un secret… Saura-t-elle réparer par l’écriture un monde devenu fou ? Si elle veut parvenir à retrouver la trace de sa mère, Elsa va devoir apprivoiser les règles de son nouveau terrain de jeu. Passé tragique et sombres conspirations, univers de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d’encre et de papier à travers une ribambelle de mondes réels et inventés !

Mon Avis : ★★★☆☆. Je tiens tout d’abord à remercier Lumen pour l’envoi de ce roman que j’étais très curieuse de découvrir. Il faut dire que son titre est intriguant, sa couverture ne nous laisse pas de marbre ainsi que son quatrième de couverture. Finalement, même si j’ai sauté dessus dès que je l’ai eu, j’ai vraiment eu du mal à passer les 200 premières pages du roman ! Il faut vraiment s’accrocher, le monde est compliqué, dur à assimiler, la présentation des personnages est longue et on a du mal à s’attacher à eux dans un  premier temps. Puis finalement passée cette difficulté, on accroche totalement et on dévore la fin !

La mère d’Elsa a disparu, elle a été enlevée ! Elles viennent d’un monde qui a été totalement scriptée grâce à de l’encre et du papier. Elsa est donc obligée d’aller dans le monde réel et elle va mener l’enquête pour espérer retrouver sa mère et surtout savoir pourquoi une telle horreur s’est produite. Là-bas elle y rencontre notamment Leo qui l’aidera dans sa quête et se fera de nouveaux amis. La première partie du roman est donc l’explication du monde, de sa vie à elle et aussi de ce qui s’est passé puis la découverte du monde réel, l’enregistrement de la terrible vérité. Autant dire que tout traîne littéralement en longueur. Et finalement, tout se débloque d’un coup et on est réellement pris dans l’histoire jusqu’à dévorer cette fin (d’où ma note j’avoue à cause de ce bémol sinon la fin est vraiment bien !). C’est dans ce genre de lecture que l’on sait que les rebondissements sont nombreux et c’est finalement le cas de ce roman. On se doute bien que Leo jouera un rôle important dans l’histoire et que cette rencontre n’est pas anodine. Même si ce dernier est assez énervant au début, le fait d’apprendre à le connaître nous le rend beaucoup plus sympathique et on s’attache à lui car il n’a pas eu une existence facile ! Entre révélations, rebondissements, l’histoire commence vraiment à la deuxième moitié du livre et on sait que ça va monter crescendo jusqu’à la fin ! On se doute également que le prochain devrait être beaucoup plus prenant maintenant que l’on commence à appréhender correctement ce monde.

En résumé, D’encre de verre et d’acier a du mal à commencer et à se lancer, il ne faudra pas reculer devant ces 200 premières pages et insister car après il trouve clairement son rythme de croisière et l’histoire devient de plus en plus passionnante et on le dévore ! Je ne peux que vous encourager dedans et lui laisser sa chance !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Newsletter
LuCioLe
Globe-trotteuse entre Japon et Normandie, avec un peu de Country | Blogueuse, gameuse, photographe, freelance | Manager @JaMEfr | #Cine #SeriesTV #JeuxVidéo
https://www.antredeluciole.fr

Articles Similaires

One thought on “[Lecture] D’encre, de verre et d’acier

Laisser un commentaire

Top