Vous êtes ici
Home > Jeux > PS4 > [PS4] Test de Dragon Quest Heroes II : Le RPG Beat’em all de retour !

[PS4] Test de Dragon Quest Heroes II : Le RPG Beat’em all de retour !

Editeur, Développeur : Square Enix, Omega Force, Tecmo Koei
Genre : Action, Beat’em all, Heroïc-fantasy, RPG
Sortie : 25 avril 2017
Plateformes : PS4, PC

Dragon Quest Heroes II sort deux ans après le premier opus et il réussi à se renouveler avec brio en comblant les petits problèmes du premier, d’ailleurs mon test du premier est disponible ici.

Des améliorations réussies !

Je dois dire que je trouve les améliorations faites sur ce jeu très réussies. On ne pouvait pas rêver mieux même si on avait particulièrement aimé le premier opus de ce spin-off de Dragon Quest. Tout ce qui m’avait gêné dans le premier m’a paru beaucoup mieux ici. En effet, déjà les graphismes sont beaucoup plus travaillés et le monde nous livre plusieurs styles de cartes : forêt, désert, neige, plaine, etc. Les cinématiques sont encore plus travaillées et elles sont splendides ! On ressent moins de fossé entre les cinématiques et les graphismes du jeu.

Lorsque l’on va voir le garde qui gère le décompte des monstres que l’on a tué tout se fait désormais automatiquement ! Vous allez me dire que c’est un détail mais oui justement c’est ce qui fait que ce deuxième épisode est un succès parce qu’il a su combler les manques du précédent en changeant des petites choses pénibles que l’on pouvait rencontrer dans le premier. L’échange des items est également sympa pour pouvoir aider à trouver des ingrédients difficiles à trouver ou encore le système d’amélioration des équipements que je trouve vraiment sympathique. En effet, désormais on peut voir une échelle d’amélioration pour chaque objet et augmenter son efficacité sur une quinzaine de niveaux pour lui donner diverses options comme une augmentation de vie ou bien de force, etc.

Autre grande nouveauté et non des moins importantes reste le fait désormais d’utiliser différemment les ennemis récoltés par les pièces lâchées. Ils trouvent donc plusieurs utilisation pour vous aider : des sorts, des gardes du corps ou alors vous prenez carrément possession d’eux. On peut donc désormais se transformer pour une durée limitée et pour faire de véritables carnages grâce aux Boss que l’on peut récupérer. C’est assez efficaces lorsque vous êtes entouré par beaucoup d’ennemis. La possession de certains montres est véritablement éclatant !

Un monde ouvert et vaste !

La grande nouveauté reste surtout la possibilité de jouer dans un monde ouvert avec une map très grande. La diversité des différentes parties du monde est appréciable puisque comme je l’ai dis plus haut on retrouve aussi bien des paysages de verdures que des paysages désertiques ou enneigés. Les maps ne sont pas plates mais vraiment travaillées avec des zones décorées, riches en monstre. Chaque partie du monde a sa propre atmosphère et ses monstres bien définis. Le grand changement reste le fait que l’on puisse aller d’une zone à l’autre sans avoir à repasser par la base ou se téléporter. On peut vraiment se faire un grand voyage et taper du monstre.

Il y a beaucoup d’endroits fermés sur les différentes zones de la map et il faudra savoir comment réussir à les ouvrir et y accéder. Des fois, c’est un personnage particulier qui est nécessaire pour ouvrir la zone, une quête ou encore tout simplement battre un des montres de la zone. Les quêtes sont nombreuses, ce sont soit des défis à faire (des fois j’avoue à trouver ce que c’est réellement, ce n’est pas forcément très intuitif ou alors il faut affronter des ennemis bien spécifiques pour récupérer des objets ou alors faire de grosses batailles pour sauver des gens.

Un mode multijoueur très riche !

J’avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce mode multijoueur mais il faudra des fois ne pas hésiter à l’utiliser pour pouvoir se débloquer dans l’histoire. En effet, certains boss ne sont vraiment pas évident et des fois le fait de faire appel à d’autres joueurs aide grandement puisque souvent ils sont d’un niveau plus élevé. Mais il n’y a pas que cela vous avez carrément d’autres modes où vous même pouvez aider d’autres joueurs mais également des maps à faire à plusieurs avec ou sans challenge. C’est à dire qu’en fait vous choisissez de vous battre en équipe pour tuer tous les monstres sur la map choisie ou alors chacun pour soi et le but est de récupérer un maximum de point pour gagner. En plus, le mode multijoueur vous permet de gagner des médailles et donc d’en obtenir un maximum pour pouvoir acheter des objets spéciaux. Franchement, c’est un bon moyen de s’éclater et d’allonger encore plus la durée du jeu qui pourtant assez bonne et meilleure que dans le premier.

Ma Note : 18/20.

Je dois dire que je suis enchantée de Dragon Quest Heroes II que je trouve mieux abouti grâce à des améliorations habiles, un monde ouvert passionnant et surtout un mode multijoueur très bien imaginé. Même si bien entendu le Beat’em all revient sans cesse et les combats se ressemblent souvent, la multitude de monstres et surtout de Boss permettent de donner un peu de challenge. C’est sans compter en plus le fait de rajouter les personnages du premier qui ravira sans conteste les fans. A vos manettes !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Newsletter
LuCioLe

Globe-trotteuse entre Japon et Normandie, avec un peu de Country | Blogueuse, gameuse, photographe, freelance | Manager @JaMEfr | #Cine #SeriesTV #JeuxVidéo

https://www.antredeluciole.fr

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top