Vous êtes ici
Home > Jeux > [PS4] Test de Detroit Become Human : Une Pure Merveille !

[PS4] Test de Detroit Become Human : Une Pure Merveille !

Un véritable film au scénario incroyable ! 

On peut dire qu’ils nous auront fait patienter, Quantic Dream, avec leur jeu sur les androids ! A force de teasing, on l’attendait avec une impatience énorme et vu la qualité de celui-ci on peut dire que l’attente valait le coup à 1000% ! Ces dernières années, le studio nous a fait vraiment rêver mais avec Detroit Become Human, on a le droit à une expérience de jeu encore plus aboutie, inédite et totalement prenante. La grande particularité des jeux de Quantic Dream, c’est que chaque choix fait dans le jeu a une incidence sur la suite. Ici, on est scotché par l’arborescence de chaque chapitre. En effet, certains sont assez remplis et les possibilités sont multiples. Des fois, les choix demandés sont très durs à prendre et on a peur de faire des bêtises. Pourtant, l’avantage c’est que l’on peut faire le jeu à sa façon, on décide de sa tournure : la violence ? la paix ? à vous de choisir aussi bien votre camp que votre rébellion.

Les androids commencent à se réveiller, ils deviennent déviants suite à des événements qui se passent dans leur vie, souvent battus, pris pour des esclaves modernes, ils réclament alors leur liberté et se battent pour la gagner car les humains ne sont pas tous de cette avis. Difficile de comprendre que la machine peut développer une conscience, une âme et qu’elle a des décisions propres. Trois personnages assez différents les uns des autres se battent pour leur liberté ou prennent conscience qu’elle est possible. Ils essayent donc d’échapper à leur vie pour a trouver et n’hésitent pas à aider les autres dans leur course. Il y a tellement de choix possibles que le scénario peut virer d’un moment à l’autre et dévier totalement de ce que vous vouliez réaliser. Pour avoir une rébellion pacifique il faudra quand même ne pas hésiter à faire quelques sacrifices et des fois on a l’impression qu’une action entraînera la violence donc les choix ne sont pas simples.

Trois personnages et quels personnages ! 

L’originalité du jeu vient de sa composition, on y joue trois personnages à la fois ! D’ailleurs, sur certaines scènes il faudra en confronter deux et les jouer en même temps ce que je trouve totalement fou ! Ces trois personnages sont assez différents. On se retrouve avec Kara, une fille robot, qui revient dans une “famille” (si on peut appeler ça une famille …) après un “accident” (vu le bonhomme vous comprendrez assez vite ce qui lui est arrivée …). On se retrouve alors à faire le ménage, ranger la maison, faire la vaisselle (les créateurs ont voulu donner l’envie aux jeunes de faire toutes ces tâches ménagères ?) c’est assez réaliste d’ailleurs. Vous n’êtes pas obligé de tout faire dans l’arborescence pour réussir à aller à la fin des chapitres mais ils sont tous très complets et assez riches en possibilité. Kara (jouée par Valorie Curry qui jouait Emma dans The Following) s’attache assez rapidement à la petite fille de la maison : Alice. Quand les choses dérapent elle ne veut qu’une chose prendre soin d’elle. Puis, nous avons Markus (joué par Jesse Williams qui joue Avery dans Grey’s Anatomy), lui s’occupe de Carl Manfred, un homme malade et en fauteuil roulant, c’est son infirmier personnel. Il le considère comme son père et prend conscience des choses. C’est le personnage central de l’histoire. Il mènera cette manifestation d’androïdes. Enfin, nous avons Connor (joué par Bryan Dechart, Dave dans True Blood) qui travaille pour Cyberlife et qui doit enquêter sur ces fameux déviants. Il fait alors équipe avec un humain Hank Anderson qui ne porte pas ces robots dans son cœur. Il est totalement dévoué à son travail et ne comprend pas que les robots puissent agir de la sorte.

Ces trois personnages sont aussi attachants les uns que les autres à leur manière. J’ai adoré Markus par son caractère droit, qui milite pour aider ces semblables et fera tout même se sacrifier pour y arriver et puis il a la classe ! Kara par son humanité, sa volonté de protection de la petite Alice au péril de sa vie. Et puis Connor, j’ai adoré le jouer et interagir avec son partenaire bourru mais également attachant. Et puis, il ne faut pas oublier les personnages secondaires qui sont tout autant attachant, bien travaillés et on essaye au maximum de les sauver tous ! Le rythme du jeu est excellent, le fait de passer d’un personnage à l’autre est vraiment prenant. On se demande comment va tourner chaque personnage et surtout ce qui va se passer au cours de leur aventure. On a tellement l’impression de voir un film se déroulé sous nos yeux, d’une part grâce à la qualité exceptionnelle des graphismes qui donnent l’impression de voir réellement les acteurs jouer sous nos yeux. En plus, le fait de les connaître rajoute grandement à cette impression. Les sentiments se ressentent tellement dans leur comportement et leurs yeux que c’est assez bluffant. Et puis, on se retrouve avec des acteurs très efficaces dans leur rôle.

Le Gameplay

La particularité de tous les jeux Quantic Dream c’est l’utilisation des QTE (Quick Time Event) qui correspond au fait de cliquer sur le bon bouton au bon moment. En plus, de devoir faire des choix en fonction des dialogues et ce que vous voulez créer comme scénario vous aurez quelques scènes d’action avec justement ces interactions. Ces passages ont également toute leur importance parce que si vous rater cela aura une incident également sur le scénario. C’est ce que j’aime sur leur jeu, c’est toute une aventure interactive pleine de rebondissements et avec une aisance parfaite ! Le fait d’avoir mis l’arborescence des possibilités montrent à quel point le jeu est abouti, réfléchi et offre une expérience de jeu folle aux joueurs. D’ailleurs, une fois fini votre partie, vous pourrez à loisir revenir sur les chapitres pour voir les autres possibilités et accessoirement débloquer des trophées ! Deux choix s’offrent à vous : sauvegarder votre chapitre en tenant compte de ce que vous avez changé ou non. Bien entendu ces changements ont alors des incidences sur le reste de votre histoire. Personnellement, j’ai refait quelques chapitres sans sauvegarder pour débloquer des trophées et voir ce qui se passait si je changeais des actions et je pense qu’il vaut mieux refaire complètement le jeu et changeant totalement son approche pour voir ce qui peut se passer au fil de cette deuxième partie.

10/10

En résumé, Detroit Become Human est une pure merveille, une expérience de jeu fabuleuse, prenante, passionnante et folle. Le fait de jouer avec trois personnages donne d’excellent moment, le fait de pouvoir diriger le scénario comme on le souhaite aussi mais également le fait de pouvoir rejouer au jeu tout en lui donnant un aspect totalement différent de notre première partie. Les jeux Quantic Dream étaient déjà une valeur sure c’est encore plus le cas avec ce tout nouveau jeu. Je n’ai qu’une chose à dire vivement le prochain et surtout n’hésitez pas à vous lancer dans ce jeu c’est du pur bonheur, on ne s’ennuie pas une seule seconde et on savoure chaque seconde !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Newsletter
LuCioLe
Globe-trotteuse entre Japon et Normandie, avec un peu de Country | Blogueuse, gameuse, photographe, freelance | Manager @JaMEfr | #Cine #SeriesTV #JeuxVidéo
https://www.antredeluciole.fr

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top