Vous êtes ici
Home > Jeux > [PS4] WipeOut Omega Collection : la nostalgie dépoussiérée

[PS4] WipeOut Omega Collection : la nostalgie dépoussiérée

WipeOut fait partie de ces licences cultes grâce auxquelles Sony a pu se construire une solide réputation dans les jeux vidéo. Loin du portage sans intérêt, cette compilation est une lettre d’amour à une série mythique.

Retour vers le futur

Dans le passé, le futur était simple et dépouillé, voir minimaliste. L’interface de WipeOut Omega Collection reprend les principes de la série et propose une navigation épurée pas toujours simple à comprendre. Après quelques tâtonnements, on comprend finalement que les victoires déverrouillent des blocs qui mènent à d’autres épreuves.

Après une visite des différents modes de jeu (dans en ligne et écran splité !), s’en suivent quelques tours dans les réglages pour repérer les touches, paramétrer les vues et se préparer à la course.

Là où l’on va, on a pas besoin de routes

Après le décollage, les impressions de la série reviennent et prennent possession de vos sens. Au début, on s’énerve des premières collisions puis, très vite, la souplesse revient. Ce qui frappe le plus est bien évidemment la fluidité et la finesse des graphiques. Si c’est bien le moins que l’on puisse attendre d’une PS4, c’est assez largement maîtrisé pour qu’on prenne le temps de la souligner.

Tu me prêtes ton… overboard ?!

Mis à part le mode de pilotage, ce qui change radicalement dans WipeOut en comparaison des autres jeux de course, c’est la vitesse à laquelle se finit une épreuve et l’enchaînement des suivantes. Ici, pas d’interminables tour de circuit, on vole, on glisse, on tire, on explose… Car pour rappel, WipeOut a un petit côté Mario Kart avec la possibilité de gagner des items qui contribuent soit à améliorer votre progression sur le circuit, soit à entraver celle des autres concurrents… jusqu’à même les détruire ! On regrettera tout de même le manque de compréhension des symboles représentant les différentes options.

Alors c’est ça, le futur ?

Reste l’un des défauts inhérents à cette licence depuis ses débuts : le manque de vie autour des courses et des circuits. Les épreuves s’enchaînent sans histoire, sans environnement, sans raison d’être. On aurait sans doute bien aimer un petit supplément d’âme pour cette compilation PS4 qui le méritait bien. Et c’est bien là son seul défaut. Le jeu est un excellent portage mais n’apporte aucune nouveauté à qui a déjà survolé les pistes de WipeOut HD et 2048.

Trop beau pour être vrai

Malgré ce petit défaut, WipeOut Omega Collection reste une sincère réussite pour qui aime le genre ou souhaite se replonger dans la nostalgie du titre. Mieux, cette compilation est tellement agréable visuellement qu’elle montre le jeu comme ses créateurs l’avaient sans doute rêvé dès ses débuts. Difficile de s’en passer surtout à un prix aussi abordable.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Newsletter
Pierre RENAUD

Fondateur/Président de JaME & KoME et anciennement responsable des invités pour Japan Expo et Comic Con France | Twitter : @PierreRenaudFR

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top